mirage

Activité de l'unité de réanimation néphrologique en 2008-Chu Ibn Rochd

Le Catalogue Collectif des Thèses en Afrique

Voir la notice simple de la thèse

dc.contributor.author Amellal, Rabie
dc.date.accessioned 2015-02-16T11:25:47Z
dc.date.available 2015-02-16T11:25:47Z
dc.date.issued 2010-03-23
dc.identifier.uri http://toubkal.imist.ma/handle/123456789/1364
dc.description.abstract Cent quarante sept patients atteints d’insuffisance rénale aigue ont été pris en charge dans l’unité de réanimation du service de Néphrologie-Hémodialyse au CHU Ibn Rochd entre le premier Janvier 2008 et le 31 Décembre 2008. Les résultats de notre série ont été comparés à ceux de différentes séries nationales et internationales. Nos patients sont caractérisés par leur jeune âge et par une légère prédominance masculine. Trente deux pourcent d’entre eux provenaient du département de Réanimation, 29,3% du service de Néphrologie, 15% des autres services de médecine, 12,2% des services de chirurgie et 11,5% du département d’Obstétrique. L’IRA était d’origine fonctionnelle dans 12,9% des cas, obstructive dans 14,3% et parenchymateuse dans 72,8%. Dans l’IRA obstructive, l’obstacle néoplasique (53%) était plus fréquent que les lithiases (19%). Alors que dans l’IRA parenchymateuse, les glomérulonéphrites venaient à la première place (39,3%) suivies de la Nécrose Tubulaire Aigue (25,2%). Certaines étiologies de la NTA étaient moins fréquentes que dans les séries antérieures, il s’agit essentiellement de la Leptospirose et l’intoxication à la Paraphénylène Diamine. Par contre, le sepsis était présent chez 51,3% des patients. Une néphrotoxicité iatrogène a été notée chez 9,5% des patients dont les aminosides (35,7%), la cisplatine et le méthotrexate (35,7%), les AINS (21,4%) et les produits de contraste iodés (7,2%). Les patients ont bénéficié de différents moyens thérapeutiques adaptés aux mécanismes physiopathologiques de l’atteinte rénale. L’hémodialyse intermittente a été réalisée chez 64,4%. Résumé - 126 - La mortalité était de 30%, avec une moyenne d’âge de 45,32 ans±20,46. Ce taux de mortalité était plus élevé chez les patients de Réanimation. Par ailleurs, l’évolution a été marquée par la récupération d’une fonction rénale normale dans 24% des cas, une récupération partielle dans 32% des cas et la survenue d’une insuffisance rénale chronique terminale dans 14% des cas. Il ressort de notre analyse multivariée que l’oedème aigue du poumon, la sédation, la ventilation mécanique et la survenue de complication (choc septique, SDRA, AVC et DMV) sont des facteurs indépendants de mortalité. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.publisher Université Sidi Mohammed Ben Abdellah,Faculté de Médecine et de Pharmacie, Fès fr_FR
dc.subject Réanimation Néphrologique fr_FR
dc.subject Insuffisance rénale aigue fr_FR
dc.subject Profil épidémiologique et étiologique fr_FR
dc.subject Pronostic fr_FR
dc.subject Etude multivariée fr_FR
dc.title Activité de l'unité de réanimation néphrologique en 2008-Chu Ibn Rochd fr_FR
dc.description.collaborator Ramdani, Benyounes (Président)
dc.description.collaborator Zamd, Mohamed (Rapporteur)
dc.description.collaborator Farih, Moulay Hassan (Jury)
dc.description.collaborator Hachim, Khadija (Jury)
dc.description.collaborator Khatouf, Mohammed (Jury)


Fichiers dans ce document

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice simple de la thèse

Recherche


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte