mirage

Les bassins triasico-jurassiques de la Haute Moulouya et de la bordure méridionale du Moyen Atlas (Maroc) : Contexte sédimentaire et marqueurs géodynamiques

Le Catalogue Collectif des Thèses en Afrique

Voir la notice simple de la thèse

dc.contributor.author Saadi, Zouhra
dc.date.accessioned 2014-09-15T14:05:58Z
dc.date.available 2014-09-15T14:05:58Z
dc.date.issued 2012-06-16
dc.identifier.uri http://toubkal.imist.ma/handle/123456789/1270
dc.description.abstract Les bassins triasico-liasiques, de la Haute Moulouya et de la bordure méridionale du Moyen Atlas ont enregistré les modalités géodynamiques du rifting atlastique : un cadre extensif évolutif selon la direction d’ouverture SW-NE, une sédimentation continentale syntectonique et un volcanisme actif à caractère explosif. Au sein de ces bassins, les «argilites salifères supérieures », en particulier, montrent une organisation typique de remblaiement continental syntectonique à intercalations volcano-sédimentaires et volcano-détritiques; il s’agit d’épandages détritiques qui constituent des niveaux repères, à décroissance latérale. Ces niveaux témoignent du rôle concomitant de la mobilité des linéaments majeurs et de la dynamique sédimentaire en systèmes fluviatiles. Ces argilites salifères supérieures, à intercalations volcanoclastiques, sont organisées en trois formations : la F. de Tizi N’Rechou, la F. de Tizi N’Toumelba et la F. d’Aghbalou Oumlil. Les volcanoclastites, témoins d’un volcanisme explosif concomitant de la sédimentation, sont cantonnées dans des régions tectoniquement actives ; où elles sont épaisses et diversifiées : brèches, tufs lithiques, tufs cristallins, tufs vitreux, carbonates tufacés et argilites tufacées. Leur extension est fonction de la taille et de la densité des éléments ainsi que de la position des sources d’émission. Ce volcanisme tardif, en relation avec les phases ultimes du rifting, s’est manifesté par le rejeu des linéaments majeurs hercyniens et tardi-hercyniens. Ainsi, la période triasico-liasique est marquée par un contexte géodynamique extensif sous l’influence des stades prémices de l’ouverture de l’atlantique central et de la reconquête de la Téthys occidentale, dont les manifestations sont nettement exprimées au cours du Jurassique. Pendant le Lias inférieur et moyen, l’inondation marine a généré des dépôts essentiellement carbonatés qui reflètent une paléogéographie différenciée dont les grandes lignes sont dictées par les périodes transgressives et les phases d’émersion des seuils paléozoïques. Le Lias inférieur est marqué par l’instauration d’une plate-forme carbonatée tidale. Au Lias moyen, un changement paléogéographique survient avec l’individualisation de milieux profonds à céphalopodes que ceinturent de larges plate-formes peu profondes. Sur les bordures des seuils, la sédimentation tidalitique mixte, à influences continentales, persiste. La plate-forme carbonatée liasique est disloquée, au passage Lias moyen-Lias supérieur ; un épisode tectonique, provoque une réorganisation structurale et paléogéographique. Le paléoseuil de la Haute Moulouya et sa marge moyen atlasique émergent. Au Toarcien, la frange sud-est du Moyen Atlas méridionale est inondée, ce qui se traduit par le développement de platiers encrinitiques. Quant à la région de Midelt-Mibladène, organisée en plusieurs blocs, elle n’est que partiellement inondée. Les dépôts qui en dérivent sont organisés en séquences de comblement. Pendant l’Aalénien et le Bajocien inférieur (zone à Discites et base de la zone à Laeviuscula) la région de Midelt-Mibladène, émergée, suit une évolution continentale. La réactivation du cadre structural préétabli est responsable du soulèvement de cette marge où les dépôts toarciens sont partiellement ou totalement érodés. Dès la zone à Laeviuscula, la région de Midelt-Mibladène est inondée par une incursion marine qui devient effective au cours de la zone à Sauzei. Elle se marque par l’ennoyage des structures préexistantes suite à une généralisation de la sédimentation marneuse matérialisée par : les marnes de Talsinnt. Cette remontée marine, perdure jusqu’au Bajocien supérieur et intéresse également la terminaison nord orientale de la bordure moyen atlasique. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.publisher Université Mohammed V - Agdal, Faculté des Sciences, Rabat fr_FR
dc.subject Géologie fr_FR
dc.subject Géodynamique des bassins sédimentaires fr_FR
dc.subject Maroc fr_FR
dc.subject Haute Moulouya fr_FR
dc.subject Moyen Atlas fr_FR
dc.subject Trias fr_FR
dc.subject Jurassique fr_FR
dc.subject Volcanoclastite fr_FR
dc.title Les bassins triasico-jurassiques de la Haute Moulouya et de la bordure méridionale du Moyen Atlas (Maroc) : Contexte sédimentaire et marqueurs géodynamiques fr_FR
dc.description.collaborator Boutakiout, M. (Président)
dc.description.collaborator Fedan, B. (Examinateur et Directeur de la thèse)
dc.description.collaborator Laadila, M. (Examinateur)
dc.description.collaborator Ahmamou, M. (Examinateur)
dc.description.collaborator Zahour, G. (Examinateur)
dc.description.collaborator El Wartiti, M. (Examinateur)
dc.description.collaborator Medina, F. (Examinateur)
dc.description.laboratoire Géologie, (Départ.) fr_FR


Fichiers dans ce document

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice simple de la thèse

Recherche


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte