mirage

La volatilité des indices boursiers islamiques dans le contexte de la crise financière

Le Catalogue Collectif des Thèses en Afrique

Voir la notice simple de la thèse

dc.contributor.author Chiadmi, Mohammed Salah
dc.date.accessioned 2016-03-01T14:26:29Z
dc.date.available 2016-03-01T14:26:29Z
dc.date.issued 2015
dc.identifier.uri http://thesesenafrique.imist.ma/handle/123456789/1723
dc.description.abstract Cette thèse a pour objectif principal d‟étudier la volatilité des indices boursiers islamiques, dans le contexte de la crise financière récente (2007-2008). La contribution effective de notre thèse couvre quatre axes majeurs. Premièrement, nous avons mis en évidence les faits stylisés observés empiriquement dans les marchés financiers conventionnels, et nous les avons projetés dans le cas des marchés d‟actions islamiques. Cet apport nous a permis d‟analyser la dynamique aléatoire des rendements et de la volatilité des indices boursiers islamiques. Deuxièmement, compte tenu des faits stylisés en relation avec le comportement de la volatilité, nous avons modélisé la volatilité des indices, et nous l‟avons comparé à celle de leurs homologues conventionnels. Troisièmement, nous avons mis en pratique une nouvelle approche dans la modélisation stochastique des séries financières, appelée approche fractale, à travers laquelle nous avons dégagé deux propriétés principales à savoir l‟invariance d‟échelle, et l‟autosimilarité. Enfin, en tenant compte de l‟importance de la volatilité enregistrée par les indices islamiques, nous avons jugé nécessaire d‟analyser l‟interdépendance des marchés d‟actions (islamiques et conventionnels). A cet égard, nous avons procédé à l‟analyse de la transmission de la volatilité du marché d‟actions Américain, en tant que marché générateur de la crise, vers les deux marchés d‟actions islamiques Malaisien et Indonésien. Ainsi, nous avons prouvé que les indices boursiers islamiques capturent les mêmes faits stylisés observés empiriquement dans les marchés financiers. L‟accumulation de la volatilité, la mémoire longue, l‟asymétrie de la volatilité par rapport aux rendements passés et l‟invariance d‟échelle sont les principaux faits stylisés analysés dans notre thèse. Nous avons modélisé la volatilité des indices boursiers islamiques ainsi que celle de leurs homologues conventionnels à travers les modèles à volatilité conditionnelle hétéroscédastique. Nous avons constaté que les indices islamiques ont fait preuve d‟une persistance importante dans la composante de la volatilité à l‟instar de leurs homologues conventionnels. Nous avons également trouvé que 4 parmi 6 indices islamiques (S&P Sharia, DJIMI, FTSE Sharia, et MSCI Islamic) ont fait preuve d‟une volatilité inférieure à celle de leurs homologues conventionnels. Ceci confirme la résilience relative des indices boursiers islamiques face à la crise qui a impacté la finance islamique dès que cette crise a touché la sphère réelle de l‟économie. En outre, les actions relevant du secteur financier qui a été le plus touché par la crise financière ne dépassent pas 2% dans la composition des indices islamiques (DJIMI, S&P Sharia, FTSE Sharia et MSCI Islamic). Cependant, nous avons constaté que deux indices islamiques (Malaisien et Indonésien) ont été plus volatiles que leurs homologues conventionnels. En fait, même si les marchés islamiques ont évité l‟exposition à la crise des subprimes, ils ont été soumis à l‟effet de second tour de la crise. En fait, vu l‟effet de la contagion financière accentuée par l‟interdépendance des marchés, la crise financière a fini par toucher la sphère réelle de l‟économie, plus particulièrement le secteur immobilier qui connait une présence significative dans certains pays islamiques à savoir l‟Indonésie et la Malaisie. Eu égard à la persistance de la volatilité des indices islamiques, nous avons modélisé cette volatilité selon un modèle autorégressif conditionnellement hétéroscédastique et fractionnaire intégré, connu sous le nom de FIGARCH. Ce modèle a le principal avantage de capturer la propriété de la mémoire longue. Les résultats ont montré que l‟effet des chocs impacte la volatilité des indices boursiers islamiques dans une perspective de long terme. Cette persistance est traduite par la fonction d‟autocorrélation qui décroit lentement lorsque le retard augmente. Cela signifie l‟existence d‟une structure de dépendance de long terme entre les rendements des indices en question. Nous avons passé ensuite à la mise en évidence du caractère multi-fractal des indices boursiers islamiques. La multi-fractalité met en évidence les propriétés d'échelle signifiant la récurrence de certains phénomènes à différentes échelles d‟observation. Cette nouvelle approche ouvre de nouvelles voies en modélisation mathématique, qui permettra sans doute à la finance islamique d‟éviter les dérives de la modélisation classique et ses imperfections prévisionnelles. Enfin, la volatilité importante des indices boursiers islamiques nous a amené à cerner les mécanismes de transmission de chocs boursiers et à appréhender le phénomène de la contagion. Nous avons analysé ce phénomène à travers le modèle à corrélations conditionnelles dynamiques (DCC-GARCH) et avons trouvé des résultats concluants qui corroborent avec nombreuses études. Il existe une transmission significative de volatilité du marché d‟actions Américain vers les marchés d‟actions Malaisien et Indonésien, durant la période de crise. Nous avons également trouvé qu‟une forte corrélation ainsi que sa persistance ont été enregistrées entre les marchés en question. En dépit, des caractéristiques intrinsèques favorisant à priori, la stabilité de la finance islamique, cette dernière ne se trouve pas complétement à l‟abri de crise, car elle opère dans un environnement complexe et qui n‟est pas immunisé. En bref, il est évident que l‟instabilité, en tant que caractéristique intrinsèque du système financier actuel, n‟a pas épargné les institutions financières islamiques. Ces dernières n‟ont pas pu échapper à l‟effet du second tour de la crise financière. Cette crise qui a été au début bancaire et localisée aux Etats-Unis, s‟est mutée en une crise systémique à travers l‟effet de la contagion. Malgré les réformes établies par le comité Bâlois (I, II et III) en matière de surveillance prudentielle, les carences du système n‟ont pas été comblées entièrement. En effet, lesdites réformes revêtent un aspect micro-prudentiel. Par conséquent, elles n‟agissent que sur la régulation des banques et la maitrise des risques individuels. Il convient de mettre en place de nouvelles politiques, en particulier la politique macro-prudentielle, dont l‟objectif est de limiter les effets dévastateurs des crises et de maitriser le risque systémique. La mise en place de la politique macro-prudentielle peut sans doute solidifier le système financier islamique, consolider ses acquis en matière de stabilité, et réduire l‟effet de la contagion des crises. C‟est un facteur incontournable et complémentaire de la politique micro-prudentielle. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.subject Volatilité, fr_FR
dc.subject Crise financière, fr_FR
dc.subject Finance islamique, fr_FR
dc.subject Contagion financière, fr_FR
dc.subject Fractales. fr_FR
dc.title La volatilité des indices boursiers islamiques dans le contexte de la crise financière fr_FR
dc.description.collaborator Drissi Kaitouni, Omar (Président)
dc.description.collaborator Kettani, Omar (Examinateur)
dc.description.collaborator Ghaiti, Fouzia (Directrice de thèse)
dc.description.collaborator Skalli El Houssaini, Abdelhalim (Rapporteur)
dc.description.collaborator Boulahrir, Lotfi (Rapporteur)
dc.description.collaborator Effina, Driss (Rapporteur)
dc.description.laboratoire Génie Mécanique, (DEP.) fr_FR


Fichiers dans ce document

Cette thèse figure dans la collection suivante

Voir la notice simple de la thèse

Recherche


Recherche Avancée

Parcourir

Mon compte